Le Forum Européen pour la Sécurité Urbaine (Efus) et les riverains

Le Forum Européen pour la Sécurité Urbaine (Efus) se présente ainsi :
- un réseau européen de 250 collectivités locales de 16 pays créé en 1987 à Barcelone dont l'objectif de renforcer les politiques de prévention de la criminalité et de promouvoir le rôle de l’élu dans les politiques nationales et européennes.
- il travaille sur l’ensemble des thématiques liées à la sécurité urbaine.
- il met en avant le respect des Droits de l’Homme et la mise en œuvre de politiques de sécurité qui ne doivent pas aboutir à l’exclusion et la répression des groupes de population les plus vulnérables.
- les membres : collectivités locales, régionales et nationales, ONGs impliquées dans la prévention de la criminalité et universités.

Cet organisme est une ONG financée par de l'argent public provenant de fonds européens. Rien n'apparaît à ce sujet sur leur site.

L'Efus a publié sur son site un article intitulé Le groupe de travail “La ville, la nuit” visite le dispositif “vie nocturne” de la ville de Paris. Notre analyse de ce document.

§1 : "le groupe de travail de l’Efus « La ville, la nuit »… a rencontré des acteurs institutionnels et associatifs" mais il n'a pas rencontré les associations de riverains, ce qui est un comble surtout pour une ONG qui met en avant le respect des Droits de l’Homme et la mise en œuvre de politiques de sécurité qui ne doivent pas aboutir à l’exclusion et la répression des groupes de population les plus vulnérables. Les riverains victimes des nuisances sonores nocturnes ne font-elles pas partie des populations vulnérables? Le droit au sommeil n'est-il pas un droit et un besoin fondamental pour l'être humain?

§2 : "La délégation de l’Efus a rencontré… les acteurs de la vie nocturne à Paris, dans le cadre de leur réflexion pour la mise en place et l’accompagnement d’un plan d’action global sur les enjeux liés à la nuit." De quels enjeux s'agit-il? Ceux de la Santé Publique et de l’intérêt général ? Nous en doutons fortement.

§6 : "La délégation a ensuite rencontré les responsables de la politique de la nuit à la mairie de Paris… Il existe désormais à la mairie de Paris un Conseil de la Nuit qui coordonne toutes les mesures de prévention, médiation et réduction des risques telles que Fêtez Clairs, les chill out urbains, mais aussi Les Pierrots de la Nuit qui sensibilisent les clients des restaurants et boîtes aux nuisances sonores dans la rue." Une fois encore, aucune mention des associations de riverains et de leurs préconisations au sein du Conseil de la Nuit.

§7 : sous le titre "Dialoguer avec les riverains" nous trouvons cette phrase : "La police a notamment insisté sur l’importance du dialogue entre riverains." mais pour l'Efus ceci n'est qu'un titre puisqu'à aucun moment nous avons été conctactés par l'Efus. L'Efus prône le dialogue mais fait tout pour qu'il ne s'installe pas.

§10 : "Tous les participants ont noté l’importance d’une vie nocturne de qualité et le rôle essentiel des établissements en tant que régulateurs dans un quartier." Selon l'Efus les bars sont présentés comme la solution aux problèmes de la vie nocturne alors qu'ils sont la source de nombreuses nuisances nocturnes. Si les riverains avaient été représentés il n'y aurait pas eu cette belle unanimité.

Comment un tel organisme, vivant de fonds publics, peut-il prétendre parler de sécurité urbaine sans même consulter les habitants des villes concernés?

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.