Le réseau "Vivre Paris !" dénonce l'attitude d'élus au "Conseil de la Nuit" à l'égard d'un de ses membres

3763107766Une délégation du réseau "Vivre Paris !" a participé le 11 mai à une réunion du groupe de travail « Tranquillité » du "Conseil de la Nuit", organisée par la mairie de Paris. Des élus étaient présents, dont Frédéric Hocquart, Conseiller délégué auprès du Premier Adjoint, chargé des questions relatives à "la Nuit", ainsi que des représentants de "l’économie de la nuit".
Durant cette réunion, un membre de notre délégation a été pris à parti violemment par les élus. Nous ne souhaitons pas nous taire sur ces incidents indignes de personnes censées représenter tous les parisiens quels qu'ils soient. C'est pourquoi "Vivre Paris !" vient d'adresser au représentants de la municipalité un courrier dont nous avons souhaité publier des extraits :
« Nous contestons la légitimité des vitupérations de Frédéric Hocquard de même que l’opportunité de la prise à partie, puis des cris, à l’encontre d'un représentant d’une association de riverains parisiens, responsable aussi du Réseau "Vivre Paris !", par ailleurs membre reconnu du Bureau de l’unique Fédération européenne d’associations de riverains...

Le chef de projet (projet dont il s’acquitte avec succès au plan technique) n'a même pas cherché à s'interposer dans les échanges pour les réguler activement.... La personne incriminée a été raillée car supposée intransigeante, ne reconnaissant pas des progrès accomplis, ne communiquant que sur un mode agressif.....
Quand bien même ... rien ne vous autorisait à vous adresser comme vous l’avez fait à un interlocuteur qui pour sa part, ne s’est jamais permis de vous prendre à partie publiquement...
Vous êtes des élus municipaux : si cette onction du suffrage universel mérite notre respect, elle ne nous prive certainement pas du droit de dire ce que nous pensons, tant que, bien sûr, nous inscrivons nos propos dans le registre de la civilité ordinaire... Nous représentons légitimement une partie de la société civile et rien ne vous autorise à nous traiter comme des moujiks, nous chapitrant au gré de vos humeurs : ces temps sont révolus.
Nous, responsables associatifs représentant les habitants, nous avons dû affronter les insultes, les accusations calomnieuses, les tentatives d’intimidation formulées par certain(e)s participant(e)s des groupes de travail du Conseil de la Nuit (A.M.U.O.N - Pierrots de la Nuit, Culture Bar-bars), le tout sans que vous n’ayez cru nécessaire de rappeler avec toute la précision et la fermeté nécessaires les règles du jeu des processus participatifs en mode démocratique. Il est hors de question que ce soient maintenant des élus de la Mairie de Paris qui se laissent aller à des dérapages inacceptables.....
Nous, responsables associatifs, nous avons le triste privilège d’être en contact avec nos très nombreux adhérents et sympathisants victimes de la dérégulation des quartiers, et notamment des nuisances nocturnes. Nous mesurons le dépit, le désespoir, l’indignation d’habitants qui ne sentent pas pris en considération alors qu’ils constatent tout ce que la Mairie de Paris met en œuvre en faveur du développement de l’économie de la nuit.
Dans plusieurs endroits nous n'avons pas vu la moindre amélioration venir des travaux du groupe de suivi des "états généraux" de la nuit ni de ceux du Conseil de la Nuit. Cela fait plus de six ans. Au contraire, la dégradation des quartiers et les nuisances empirent. Si les responsables associatifs vivant la même expérience, vous agacent par leurs critiques, pourquoi ne pas plutôt chercher à améliorer rapidement la situation douloureuse vécue par les adhérents de leurs associations ? »

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Le réseau "Vivre Paris !" dénonce l'attitude d'élus au "Conseil de la Nuit" à l'égard d'un de ses membres

  1. hache dit :

    Anne Hidalgo a d'autres ambitions ! Elle va être élue en août présidente du C40 (financé par Mickaël Bloomberg) organisation internationale regroupant les 83 plus grandes villes du monde, engagées pour le climat. De plus, inspirée par Bill de Blasio (maire de New York) elle annonce son intention de créer un "espace dédié aux CIVIC TECH : lieu censé renouveler la démocratie participative, auprès du public, des administrés, des associations, " etc ... pour accélérer celle qu'elle accompagne à Paris !... lieu de rencontre, de DIALOGUE pour redonner envie aux citoyens de participer"...... (extraits du JDD du 6 juin 2016).

  2. Jérôme Delarue dit :

    Pourquoi ces hommes (et ces femmes) politiques sont-ils aussi chochottes au point de ne supporter aucune critique sans agresser le malheureux citoyen qui a osé émettre un jugement qui leur déplait? Ces politiques se croient détenir la vérité sur tout. Ils refusent tout débat, voulant baillonner l’expression des citoyens de base ou des associations citoyennes. Ils n’acceptent que les discours des courtisans. S’ils écoutaient, et entendaient, ce que le citoyen de base, la rue, le peuple a à leur dire, les choses iraient sûrement beaucoup mieux. Ce n’est pas avec de tels comportements qu’ils pourront endiguer la montée de l’extrême-droite. Au lendemain du premier tour des régionales ils nous disaient qu'ils avaient tout compris, qu'il fallait faire de la politique autrement. Paroles, paroles (air connu)...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.