Une fête où "les seuls amplificateurs autorisés sont les oreilles"

Une fête où "les seuls amplificateurs autorisés sont les oreilles" : c'est ainsi que Jean-Marie Bireaud, l'organisateur de la 22ème édition du festival "Voix sur Berges", décrit la 22ème édition de cette fête populaire qui s'est déroulée le 25 juin le long du Canal Saint-Martin. 180 chorales, 5000 chanteurs, des milliers de spectateurs et aucun déferlement de décibels et des berges (presque) propres une fois la fête terminée.
Le président de l'Association des Riverains du Canal Saint-Martin, membre du Réseau Vivre Paris! a adressé un message à l'organisateur, mettant en copie notamment Serge Boulanger, directeur-adjoint du cabinet du préfet de police, Rémi Féraud, maire du 10ème arrondissement, Elise Fajgelès, nouvelle députée de la circonscription, Frédéric Hocqard, maire-adjoint chargé de la nuit…

Merci
Merci vraiment.
Quelle belle fête pleine d’émotions et porteuse de sens.
Merci à toi Jean Marie pour cette si belle idée et ta persévérance.
Tu nous donnes là un magnifique exemple du canal que nous aimons, du Paris festif, créatif, mélangé et respectueux des uns des autres.
Merci Monsieur le Maire de soutenir activement cette manifestation dont nous devrions tirer des enseignements.
Merci Monsieur le Commissaire et la Préfecture de Police d'avoir assuré si efficacement et si discrètement notre sécurité.

L'idée très forte et très belle que Jean Marie porte maintenant depuis des années devrait être inscrite dans le marbre à la mairie de Paris, à la mairie du 10ème et à la Préfecture de Police : "le long du canal Saint Martin, les seuls amplificateurs autorisés sont nos oreilles". Quel bonheur de déambuler le long de canal et d'écouter ces espaces sonores si différents les uns des autres, aucun n'écrasant l'autre par une sono inappropriée. Oui il est possible de faire de la musique sans sono, oui cela rencontre un grand succès populaire en portant des valeurs fortes de respect des uns des autres et de diversité, et c'est particulièrement important le long du canal pour les raisons acoustiques que chacun connait bien maintenant. Le message pour vous Monsieur Boulanger est de faire en sorte que les autorisations de musiques amplifiées le long du canal ne devraient plus être autorisées.
Le final avec cette Marseillaise chantée par des choristes de 5 à 75 ans, blancs, beurs, blacks était particulièrement émouvant et porteur de symbole : oui c'est ce Paris, ce canal que nous aimons, que nous voulons.
Je me suis promené après la fin de la manifestation sur les berges : des berges incroyablement propres, trois papiers, quelques canettes… c'est tout, alors que des milliers de personnes se sont promenées. Ce constat, Monsieur le Maire, Madame la Député anciennement chargée de la propreté, Monsieur le Ministre, brièvement notre député, renforce notre conviction : il ne suffit pas de multiplier les poubelles le long du canal, il faut surtout traiter le problème en amont : la désinhibition des comportements liés à la consommation excessive d'alcool la nuit. Mettre en place une politique active et efficace contre ce problème, ce n'est pas interdire mais au contraire protéger, notamment tous ces jeunes, de situations à risques pour eux-mêmes et pour les autres.
Oui, il est possible de faire une grande fête musicale et populaire le long du canal Saint Martin sans pour autant gêner les riverains. J’espère M. Hocqard, M. Sredic, M. Charlois que vous avez pu venir à cette fête. Sinon, surtout ne manquez pas celle de l'année prochaine, le 24 juin.

Car en contrepoint, les concerts incroyablement amplifiés que vous organisez, vous ou d'autres élus, sur la place de la République comme celui d'hier soir, sont absolument insupportables pour les riverains sur un périmètre qui s’étend bien au-delà de la place : A plus de 500 mètres de la place, les vibrations des basses sont encore très nettement perceptibles. Ces décibels ont aussi pour conséquences de modifier la perception sonore de ceux qui sont proches des enceintes en les rendant sourds. Comment pouvez vous transformer cette place, en salle de concert terriblement amplifiée au mépris de tous les résidents du quartier ? A la fin de ce concert, comme à chaque fois, beaucoup de spectateurs sont venus finir la soirée en buvant, chantant, criant le long du canal Saint Martin. Canal qui lui était comme d'habitude, sans encadrement, et la nuit fut un calvaire pour les riverains.
La contraste entre le concert d'hier, place de la République [samedi 24 juin] et celui d'aujourd'hui, Voix sur Berges, est pour nous saisissant. De la réussite des Voix sur Berges nous devrions pouvoir tirer des enseignements qui nous aideraient à trouver ce bon équilibre fetes et riverains : la fête oui, mais pas au détriment des riverains, de jour comme de nuit et c’est possible. Trouvez ce bon équilibre la nuit, Monsieur Hocquard est aussi un enjeu de santé publique concernant fêtards et riverains.
Encore merci Jean Marie, Monsieur le Maire, Monsieur le Commissaire.

Cordialement.
Bertrand Lukacs
Association des Riverains du Canal Saint-Martin

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.