Une question pour Mme la Maire de Paris

hidalgoUne question que nous aurions aimé poser à Mme la Maire de Paris lors de son passage sur France-Inter le 13 juillet 2016.
"Madame Hidalgo, vous avez promis dans votre campagne que vous seriez proche des préoccupations des parisiens.
La question portera sur les préoccupations de ceux qui habitent des quartiers où se développe l'économie de la nuit, avec des bars et autres établissements.
Vous soutenez beaucoup le développement de l'économie de la nuit, par des subventions et des campagnes de communication. La Ville a même payé une vidéo qui vante le Paris by night aux touristes dans les avions.
Soit.

Mais vous laissez tomber les habitants des quartiers qui subissent des nuisances nocturnes. Vous ne faites rien pour empêcher que les pratiques souvent appelées "festives", n'envahissent la voie publique, avec toutes les conséquences que cela peut avoir sur le voisinage.
Deux ans après le début de votre mandat, aucun dispositif efficace n'a été mis en place.
Pourtant, le repos de tous ces habitants devrait vous préoccuper, car c'est une question de santé publique.
Vous devriez aussi vous préoccuper de la santé et de tous les dégâts sociaux que cause la montée en puissance des pratiques de consommation nocive d'alcool dans ces quartiers qui ressemblent à partir d'une certaine heure à des quartiers de la soif.
Le conseil de la nuit n'a produit aucune avancée et vous auriez du mal à démontrer que les mesurettes dont il a accouché sont à la hauteur des ambitions que vous prétendez avoir pour le "vivre ensemble".
Et vous ne pourrez pas non plus dire que l'enlisement de la situation tient au fait que vous n'avez pas encore de pouvoirs de police.
S'agissant, par exemple, des exploitations de terrasses, on voit bien que rien n'est fait vis à vis des commerces qui abusent de l'autorisation que vous avez données. Et pourtant, vous avez en ce domaine tous les pouvoirs. Mais vous ne les exercez pas pour imposer l'application du règlement municipal.
Que faut-il faire pour que cela change ?"

A lire deux articles passionnants sur le blog Chroniques de Paris et d'ailleurs :
- Il est cinq heures Paris sommeille - 18 février 2016
- Mens sana in corpore sano - 28 juin 2016

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Une question pour Mme la Maire de Paris

  1. Darbier dit :

    Bonjour,
    Afîn de mieux vivre ensemble ne serait il pas mieux que la mairie de Paris finance les double vitrages et climatisation des immeubles plutôt que de souhaiter la mort des autres? Qu'un fond de financement soit monté avec une taxe aux établissements concernés dont les plus gros afin que Paris reste une fête plutôt qu'un dortoir car en la matière il y aura toujours trop de bruit... et/ou sur la taxe de séjour des touristes...?

    • Pourquoi les Parisiens gênés par le bruit généré par des établissements et leurs clients peu respectueux de leur environnement seraient contraints de vivre toutes fenêtres fermées avec la climatisation?
      Le Réseau "Vivre Paris!" ne souhaite ni la mort des établissements respectueux des règles en vigueur (bruit, occupation de l'espace public, respect des horaires...) ni la fin de la fête respectueuse de l'environnement dans lequel elle se déroule (à l'intérieur des établissements et non sur l'espace public).
      Le Réseau "Vivre Paris!" souhaite tout simplement une régulation de la fête et le respect de la réglementation en vigueur. (voir notre manifeste)

  2. Raisonnable dit :

    Nous attendons avec GRAND intérêt la réponse de Mme Hidalgo ou de son équipe à la question posée. Car c'est la question que se posent tous les Parisiens.

  3. Ce commentaire sur Facebook qui concerne également le 13ème arrondissement.

  4. Ce commentaire sur Twitter au sujet de la rue Paul Albert, dans le 13ème arrondissement.

  5. Espin Chaire dit :

    Que faut-il faire pour que ça change? Hélas, la Mairie n'est pas près de changer quoi que ce soit puisque, au contraire, elle promeut la vie nocturne avec ses dérives avec l'ambition de faire de Paris la capitale mondiale du vacarme!
    Madame Hidalgo et son entourage n'aiment pas les Parisiens qui travaillent, qui étudient, qui paient leurs impôts et qui veulent se reposer de temps en temps. La préférence de nos élus va aux tenanciers et animateurs de la vie nocturne qui engrangent du fric pendant que les Parisiens paient les pots cassés (alcoolisation à outrance, manque de sommeil, problèmes auditifs ou psychiques...)
    BRAVO au billet d'une Parisienne dans les "chroniques de Paris" Quel humour ! Quel style! J'adhère complètement à ce texte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.