L'actualité : nos articles les plus récents

Le 6 mars 2018 se tenait devant la 11ème chambre de la Cour d’appel de Paris, le procès du Zénith de Paris, implanté dans le Parc de La Villette et de son directeur Daniel Colling.
Celui-ci contestait la décision de mars 2017 prononcée par le tribunal de Police du 19ème arrondissement qui les condamnait à 81000 euros d’amendes contraventionnelles et à verser à une plaignante 31500 euros de dommages intérêts pour” avoir manqué à la règlementation sur la diffusion de musique amplifiée et avoir ainsi porté atteinte à la santé et à la tranquillité des riverains ” présents comme parties civiles.
Lire notre article : Quand la Justice passe à nouveau sur le Parc de La Villette...


Le site Het Parool a publié le 3 mars 2018 un article intitulé : "Ombudsman: De binnenstad is 's nachts een jungle" ("la nuit le centre-ville est une jungle urbaine selon le médiateur")
Le médiateur de la ville, M. Zuurmond est allé passer une nuit chez des habitants du centre-ville, dans l'un des trois quartiers festifs de la nuit amsteldamoise.
Sa conclusion : "Le chaos, une jungle urbaine. Si Amsterdam était un parc d’attractions, on aurait été obligé de le fermer depuis un bon moment déjà !"
Notre article est accompagné d'une vidéo éloquente qui ne nécessite aucune connaissance du néerlandais. Les scènes filmées et les graphiques parlent d'eux-mêmes.


Réseau Vivre Paris !Le Réseau "Vivre Paris!" est et reste un réseau
Certaines personnes ont reçu des messages annonçant la création d'une Association "Vivre Paris!". Cette création n'est nullement le fait du Réseau “Vivre Paris!” dont les membres sont des associations. (voir rubrique qui sommes-nous). Ces 31 associations n’ont pas été consultées en tant que telles lors de la création de l’association "Vivre Paris!". Cette création est une initiative personnelle de quelques personnes isolées qui prônent une coopération renforcée avec la Mairie de Paris et qui utilisent le nom "Vivre Paris!" afin de semer la confusion.
Il n’y a pas de “transformation" ni de “substitution" du Réseau “Vivre Paris!”. L'association "Vivre Paris!" ne saurait remplacer le Réseau “Vivre Paris!”. Le Réseau “Vivre Paris!” existe depuis 2010. Le Réseau “Vivre Paris!” continuera à exister tant que ses membres le souhaiteront.


Le délibéré de l'appel du Zénith a été rendu le 6 mars (voir notre article du 29 mars 2017 et celui du 2 février 2018). La condamnation a été confirmée.
Lire l'article du Parisien du 9 mars : Elles font condamner le Zénith de Paris pour nuisances sonores


L'assemblée plénière du Conseil de la Nuit a fait le bilan de l'année 2017. Au delà du satisfecit que s’est auto-accordé Frédéric Hocquard, adjoint chargé de la nuit, le Réseau "Vivre Paris!" a porté la voix des parisiens lors de cette réunion.
Lire notre compte-rendu.


4ème congrès du Réseau Européen « Vivre la Ville ! » : Bruxelles - 23 au 25 mars 2018
Les nuisances sonores constituent l’une des principales atteintes à la qualité de vie et à la santé des habitants des villes. Les politiques publiques relatives à la lutte contre le trafic routier en tiennent compte. Cependant, une source de nuisances grandissante reste complètement marginalisée par les programmes politiques : la pollution sonore nocturne qui affecte les habitants des quartiers touristiques et « festifs ».


Michel Delpuech, Préfet de Police de Paris, dans un article dans le Parisien : "si je ne fais pas respecter le droit des habitants à la tranquillité, qui le fera ?"
Le droit des habitants à dormir est un impératif de santé publique qui oppose régulièrement riverains et exploitants de lieux musicaux bruyants. Le Réseau "Vivre Paris!" se réjouit de la position de fermeté annoncée par le Préfet de Police de Paris.


Michaël Desmet, étudiant en master en management d’événements à l'IHECS Academy, a rédigé un rapport de fin d'études qui traite tout particulièrement de la situation en Belgique mais son propos s'applique à d'autres villes européennes.
Lire l'article : Les événements dans l’espace public urbain : controverses, compromis et stratégies d'acceptabilité sociale


La pollution sonore affecte la vie de millions de personnes avec des conséquences sérieuses pour leur santé. Les sources de pollution sonore les plus communes, et donc celles qui sont le plus documentées, sont liées aux activités industrielles et à la circulation. Cependant, au cours des trois dernières décennies, les villes européennes ont été affectées par un type de pollution sonore particulier dont l'origine est les activités festives généralement situées en centre ville et due soit à la présence de centaines de personnes dans les quartiers festifs la nuit ou la musique en extérieur.
Lire l'article : Impact et coût des nuisances sonores à Milan et Turin

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.