Nuisances sonores nocturnes : témoignages

Le Réseau Vivre Paris! est régulièrement contacté par des Parisiens qui nous signalent des dysfonctionnements, des nuisances et nous demandent de l'aide.
Un florilège de messages anonymisés... A ceux-ci s'ajoutent les nombreux appels téléphoniques dont nous ne pouvons rendre compte sur cette page.

Pour nous adresser vos témoignages, merci d'utiliser notre formulaire.


25/10/2107

Rue de la Montagne Sainte-Geneviève, 5èmeCorps du message :
Un bar! La Lucha Libre! Celui est resté fermé pour notre plus grand bonheur de mars à septembre 2017 !
En effet, il vient d'être repris par de nouveaux propriétaires et c'est invivable ! Musique à un niveau sonore plus qu'important, attroupements jusque sur la route, consommation d'alcool sur la voie publique (dans des verres en plastiques )... et ce bar est situé à ... 20 mètres du commissariat du 5eme arrondissement qui n'intervient JAMAIS aussi incroyable que cela puisse paraître.
Nous avons contacté la mairie qui semble nous avoir entendus mais jusqu'à maintenant rien n'y fait le propriétaire des lieux dégrade chaque soir nos conditions de vie... et se moque éperdument et surtout en toute impunité de l'environnement dans lequel il évolue. Que faire????


17/10/2107

Rue de la Montagne Sainte-Geneviève, 5ème
Installée depuis 1 an, auparavant les nuisances étaient surtout les vendredi et samedi soir. Depuis quelques mois c'est désormais toute la semaine sans répit.
Plusieurs bars et restaurants dans cette rue, j'ai déjà contacté la police (qui ne s'est jamais déplacée of course), la mairie, mais rien n'y fait. C'est juste invivable, j'arrive au boulot épuisée et n'arrive jamais du coup à récupérer!!


24/09/2107

angle rue Mazagran et rue de l'échiquier, 10ème
Quels sont les démarches à suivre pour finir avec les nuisances sonores créées par les deux bars à l'angle rue Mazagran et rue de l'échiquier ?
Nous souffrons : du bruit généré par ses clients dans la rue (bien au delà de 2 heures du matin), des nuisances qu’il crée du fait de diffusion de musique amplifiée, y compris des nuisances créées par sa ventilation. On se croit être dans le bar et on habite au quatrième étage. Nous ne pouvons même pas ouvrir les fenêtres en été (hors de question).
Notre syndic a déjà écrit au moins une lettre aux deux bars, jusqu'à présent sans réponse. Nous allons discuter sur ce sujet à notre prochaine AG, et j'aimerais arriver déjà avec quelques propositions. Est ce que VIVRE À PARIS peut nous aider? Comment ?
Merci beaucoup


10/09/2017
Parc des Buttes Chaumont, 19ème
Suite aux nombreux appels de riverains du parc accablés par les nuisances sonores noctures générées par les « café-bar-boite-de-nuit », l’association « Vivre les Buttes-Chaumont » vous remet copie de la lettre adressée à Monsieur DAGNAUD, maire du 19ème, et vous tiendra
informé du suivi.


01/09/2017
Rue Michel le Comte, 3ème
Je me permets de vous écrire car nous vivons à Maris dans le 3eme arrondissement; L'Enchanteur, un bar karaoké de nuit est au rez de chaussée et sous sol de notre immeuble.
Ca dernier utilisé illégalement le sous sol car il s'agit d'une cave (fait vérifié en AG de copopriété) et non d'un local commercial! L'escalier menant aux caves est commun et utilisé sans accord de la copro comme issue de secours (courrier fait à la préfecture en avril demandant si les normes de sécurité sont respectées et aucun retour à ce jour en septembre).
Le local n'est pas isolé et les sons et voix résonnent dans les tuyaux en fonte de l'immeuble, nous sommes au 2eme étage et la nuisance est forte (sans parler des clients dans la rue alors qu'il y a un fumoir dans l'établissement).
Nous avons contacté le bureau des nuisances de la préfecture qui a constaté que les installations ne sont pas aux normes le 2 juin et rien n'a changé.
Apres une tentative de dialogue (8 mois) avec les gérants j'ai fini par porter plainte au commissariat après m'être fait insultée et bousculée par un des gérants.
L'autorisation de nuit de l'établissement avait être enlevée et a été donnée en probatoire pour 6 mois (10 mars - 10 septembre), le commissariat nous a renseigné dans la limite de leur droit.
Nous faisons des déclaration à la préfecture et appelons le commissariat pour tapages mais, pour autant, aucune sanction n'est donnée au bar karaoké.
Je vous avoue que nous sommes perdus dans cette situation, malgré les infractions (utilisation cave en local commercial) et installation non aux normes ...
Le bureau des nuisances intervient sur l'émergence (nous avons fait des relevés mais il manquait 0,5 décibel le jour du relevé pour une émergence hors norme...) et les installations; les architectes de sécurité de la préfecture sur les issues de secours; l'utilisation de la cave relève du civil!!!
Sincèrement nous avons peur de vivre un Rouen bis et avons alerté les autorités mais aucune ne semble pouvoir agir.
Je vous remercie d'avoir pris le temps de me lire et pour toute aide et/ou conseil que vous pourriez nous donner.


28/08/2017
Rue des Vinaigriers, 10ème
Nous subissons depuis presque un an les nuisances nocturnes du bar Les Flibustiers, 55 rue des Vinaigriers, qui fait commerce de la privatisation de l'établissement plusieurs fois par semaine pour des fêtes d'anniversaire qui durent jusqu'à 2 ou 3 h du matin. Musique, chants, rires, terrasse bondée de gens progressivement alcoolisés… Des plaintes ont été déposées à la préfecture de police, à la mairie de Paris, au commissariat du 10e, sans aucun effet. Quand on appelle la police, on nous répond qu'il y a des dizaines de bars dans le 10e et qu'on n'est pas les premiers sur la liste… On ne sait plus quoi faire.


03/08/2017
Rosa Bonheur, 19ème
Je suis riverain du parc des Buttes-Chaumont. Je souhaiterais entrer en contact avec l'association Vivre les Buttes-Chaumont au sujet des nuisances sonores causées par le bar Rosa Bonheur.


02/08/2017
Rue mademoiselle, 15ème
Nous résidons avec notre fille de 4 mois au 2 rue mademoiselle et notre appartement se situe à l’angle de la rue mademoiselle et de la rue des entrepreneurs en face de l'établissement Charlie Birdy.
Aujourd’hui, après avoir contacté, sans succès la mairie du XVème, le commissariat du XVème, le bureau des actions contre les nuisances d'établissement professionnel de la Mairie, c'est exaspérés et épuisés que nous nous permettons de vous contacter.
En effet, nous souhaitons vous alerter sur une situation devenue intenable pour le voisinage du Charlie Birdy. En effet, cet établissement dispose d’une autorisation administrative d’ouverture jusqu’à 5h du matin les vendredis et samedis, 2h du matin le reste de la semaine.
Pourtant cet établissement, qui est un lieu d’ambiance musicale à fermeture tardive, ne possède absolument aucune insonorisation adaptée de telle sorte que nous profitons systématiquement des bruits (musique forte) et de la clientèle alcoolisée qui sort sur la terasse jusqu’à 5h du matin chaque vendredi et samedi soirs. De plus, les managers du Charlie Birdy ne se privent pas pour ouvrir en grand les baies vitrées de l’établissement dès que la chaleur est trop forte à l’intérieur !
Ainsi les résidents voisins du Charlie Birdy, dont nous faisons partie, subissent systématiquement chaque vendredi et samedi soir le tapage nocturne de cet établissement jusqu’à 5h du matin (musique très forte et clientèle alcoolisée sortant en hurlant à toute heure malgré la présence d’un vigile).
Cette situation est devenue intenable et ce malgré la pose d’un double vitrage notre sommeil et celui de notre bébé sont interrompus chaque week-end.
Nous avons à plusieurs reprises tenté de manière amiable de nous entretenir avec les responsables du Charlie Birdy pour les alerter sur cette situation et trouver une solution. Malheureusement nos interlocuteurs ne sont pas réceptifs et n’entendent pas faire d’efforts pour que nous ne subissions plus de nuisances.
Nous vous remercions pour l'aide que vous pourrez nous apporter dans cette situation devenue intenable et restons à votre disposition pour nous en entretenir.
Bien cordialement.


31/07/2017
Rue du Bouloi, 1er arr
J'habite rue du Bouloi entre les restaurants et bars de la rue Coquillière et le Lovine's rue du Colonel Driant.
Je viens de lire avec attention votre mail concernant la place sainte Catherine, il serait bien de délimiter la terrasse du Lovine's.
Ce restaurant a installé une terrasse fermée à l'automne donc on en profite toute l'année avec les groupes qui sortent fumer... Et avec les beaux jours, ils mettent des tables autour de cette terrasse.
De plus ce restaurant a l'air spécialisé dans les grandes tables et nous avons le plus souvent l'imrpression d'être à côté d'une salle des fêtes... 10/15 personnes fêtant un anniversaire, ne font pas le même bruit que dispersées sur des tables de 2 ou 4...
J'habite ce quartier depuis 1987 et depuis l'ouverture de ce restaurant, je suis obligée de vivre le soir les fenêtres fermées et de me coucher quand ils ferment...
Cordialement.


17/07/2017
Rue Riquet, 18ème
J'habite au 86 bis rue Riquet depuis plusieurs années et les nuisances comme vous le savez y sont nombreuses. Je ne reviendrai pas sur les événements récents qui ont marqué l'actualité.
Au-delà de cette oppression continue que je subis avec ma famille, nous en subissions une autre. En effet, nous habitons au dessus d'un restaurant et d'un bar.
Le premier ferme vers 23h30 tous les jours (7 jours sur 7). La clientèle est bruyante mais peu nombreuse. Par contre, ce sont bien des nuisances olfactives que nous subissons. Des odeurs d'ail frit "embaume" notre appartement et la cage d'escalier quotidiennement. Le conduit de cheminée ne doit pas être correctement installé ou autre problème à identifier. De plus, ils ouvrent la porte de leur local donnant dans le hall d'entrée. Les odeurs et les bruits s'en échappent. Il y a aussi le fait que ce restaurant attire un groupe de jeunes très bruyants et particulièrement violents au pied de notre immeuble (bagarres, ventes de stupéfiants, intrusions dans les parties communes, vols de fusibles électriques....).
Le second établissement est un bar avec licence IV qui ferme à 2h du matin tous les jours. De nombreuses et régulières nuisances sonores proviennent de ce local. Plusieurs études ont été effectuées y compris par les services de polices ainsi que par d'anciens gérants. Les experts s'étaient déplacés chez nous et avaient constaté les nuisances. Les travaux s'élevaient à environ 20 000 euros. Ni le gérant de l'époque, ni le propriétaire n'avaient souhaité faire les travaux. Les services municipaux étaient intervenus. Finalement, les gérants ont préféré partir. Mais évidemment rien n'a changer depuis. Entre temps, le gérant a changé 2 fois en 3 ans à peine. Alors, il y a bien sur les nuisances sonores dues à la musique amplifiée (DJ les jeudis par exemple). Mais il y a aussi les nuisances apportées par les clients dans l'établissement ainsi qu'à l'extérieur, bruits divers et comportements violents et sexistes. Plus grave, les gérants actuels sont incapables de gérer leurs clients (nombreuses bagarres), occupations du hall d'immeuble, d'ailleurs, ils sont parfois dans des états qui ne peuvent être simplement dus à l'alcool. En tout cas, ce ne peut être admis d'un gérant dans un quartier comme le nôtre. Sans oublier également que parfois, la soirée se termine bien au-delà des 2h du matin autorisées.
J'ai à de très nombreuses reprises tenté d'alerter la police (17 et police du 18e), rien ne change voire empire. Ils ne se déplacent que très rarement pour ce genre d'alerte. J'ai écrit également aux services municipaux et au commissaire. Mes lettres sont restées sans réponses.
Le comble est qu'on me demande parfois de témoigner pour des affaires à visage découvert avec tous les risques que ça comporte. J'ai déjà été menacé à plusieurs reprises. Des affaires qui d'ailleurs sont classées sans suite.
Je vous demande donc d'intervenir et de faire le nécessaire pour éviter tout accident et me permettre de vivre normalement avec ma famille.
Dans cette rue, ne faudrait-il pas limiter la fermeture des bars à 23h?
Dans l'attente d'une évolution dans mes conditions de vie, je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.


13/07/2017
Rue Pergolèse, 16ème
J'habite au 9 rue Pergolèse (propriétaire) et au bas de l'immeuble, il y a un bistro(t), O'bourepif. Sur sa devanture, il est indiqué qu'il est ouvert le jeudi soir et les autres jours, à midi uniquement (fermé le WE). Depuis le début des beaux jours, en sus du jeudi, il reste ouvert les autres soir. Il s'agit d'une clientèle d'habitués et en fin de journée, ils semblent fortement alcoolisés et sont extrêmement bruyants, voire agressifs. Les baies sont grand ouvertes et donnent sur le trottoir, la musique est à fond, ils chantent. Ils ont agressé verbalement la gardienne de l'immeuble, vendredi soir (07/07/2017) après l'avoir suivie dans sa loge suite à sa demande (22h30) de faire moins de bruit. Nous sommes au 9, mais les immeubles du voisinage: 7, 10 & 12 se plaignent également. Quelles démarches devons-nous entreprendre pour: 1) qu'il n'ouvre que le jeudi, comme indiqué, en fermant après le service du déjeuner, 2)que ce jour là il respecte le voisinage?
Merci de votre aide.
Salutations.


03/07/2017
Cours St Emilion, 12ème
Nous habitons cours St Emilion. Un restaurant a remplacé un Monoprix. L'extraction fait un bruit "pénétrant" qui nous empêche de profiter des balcons et même fenêtres fermées le ronronnement s'entend jusqu'au bout de l'appartement. Le Directeur nie la nuisance et dit "c'est pas moi". Que faire? Je suis sure qu'il suffit soit de réduire l'extraction quand ce n'est pas utile et modifier l'installation.
Merci de votre attention.


26/06/2017
Rue de la Ferronnerie, 1er
Je m'adresse à vous, car depuis quelques mois maintenant nous subissons les nuisances de la terrasse Maison Rouge, rue de la Ferronnerie. Bruits de mise en place des 5h45 du matin (tirage de tables, chaises, parasols à même le sol, livraisons...). Nous constatons aussi un agrandissement perpétuel de la terrasse, nous sommes passé de 2 tables à 25 en quelques semaines et hier dimanche après midi, la terrasse à été déplacée au milieu de la rue, bientôt elle va arriver chez nous. Nous sommes juste en face au 31 rue de la Ferronnerie.
Pouvez-vous m'indiquer où je peux m'adresser pour obtenir les autorisations liées à cette terrasse et l'emplacement autorisé au sol ?
Merci pour votre réponse.


26/06/2017
Rue de Mazagran, 10ème
Rue de Mazagran se trouvent 3 bars. Celui qui se nomme le Xème, (au n°22) envahi particulièrement l'espace public. Sa clientèle "répandue" jusque sur la route empêche les véhicules de passer ainsi que les piétons puisque les chaises et tabourets vont jusqu'au bord du trottoir. Il faut descendre sur la chaussée pour pouvoir passer. Cette utilisation illégale de la voie publique engendre un bruit insupportable et pratiquement quotidien. Eté comme hiver. Et il n'est pas question de profiter des beaux jours fenêtres ouvertes. Même fermées et à doubles vitrages le bruit entre dans les appartements. Et j'habite au n° 18.
Cette situation dure depuis l'existence de ce bar et les nuisances s'amplifient. Comme le Xème contrevient à la loi en toute impunité, le restaurant du n° 20 a étendu sa terrasse sans autorisation (pourquoi pas moi) et laisse maintenant ses clients chanter sur le trottoir car ce restaurant organise un genre de karaoké. Et l'épicerie exotique (n°15) forte elle aussi du pourquoi pas moi vends de l'alcool jusqu'au petit matin à des gens qui s'installent sur le trottoir, devant l'épicerie comme sur une terrasse sur des sièges de fortune qu'ils ramassent là où ils ont été abandonnés (car notre rue sert aussi de décharge) ce qui engendre également non seulement du bruit mais aussi un nombre considérable de déchets, bouteilles, canettes et emballages de sandwich abandonnés sur le trottoir
Tout cela est insupportable, révoltant et infiniment stressant.
Merci pour m'avoir "écouté" et merci pour ce que vous faites.
Merci aussi pour vos éventuels conseils et recommandations .


26/06/2017
Rue Chapon, 3ème
Problème banal et récurrent: depuis cinq ans, remplaçant en partie les commerces chinois, de nombreuses galeries d'art ont essaimé rue chapon, (surtout la section comprise entre les rues Beaubourg et St Martin. Au menu tout au long de l'année: vernissages fréquents se concluant jusqu'à pas d'heure par les habituels beuglements des convives, squattant la rue dont l'étroitesse fait office d'amplificateur. Menu spécial depuis plus d'une semaine: comme chaque année, certaines galeries louent leur locaux à des "évènementiels" dans le cadre de la Fashion week. Au menu-bis: "mannequins" et "mannequines" squattant la rue jusque tard dans la nuit, hurlements + comme ce dimanche 25 juin, DJ, etc, etc. Autrefois relativement tranquille (les commerces chinois tiraient le rideau vers 19h) et devenue nouvelle Mecque des branchés, la rue chapon est en train de devenir un enfer (maigre consolation...moins grave qu'ailleurs...) Que faire? Cordialement.


24/06/2017
La Bellevilloise, 19ème
Merci infiniment, Monsieur, d'avoir fait vivre à vos voisins soucieux de dormir, une nuit sans sommeil en raison des hurlements émanant de la Bellevilloise jusqu'au petit matin......
Ces nuisances sont récurrentes mais le record a sans doute été battu la nuit dernière.
Vous promettiez pourtant à plusieurs reprises de prendre des dispositions pour ne pas gêner les voisins, où en êtes vous de cette longue réflexion ?
Quand va-t-elle déboucher sur des actions ?


21/06/2017
Rue Amelot, 11ème
Difficile de trouver une oreille conciliante lorsqu'on se plait des nuisances émanant des terrasses à Paris. Je vis rue Amelot, au dessus de 2 bistrots. Si le quotidien est gérable, depuis l'arrivée des beaux jours, c'est l'enfer. Les terrasses se sont étendues jusqu'à empiéter sur la chaussée, on ne parle plus d'une Dizaine de personnes en terrasses, mais de pas loin de 100... J'ai essayé de parler aux propriétaires, sans succés. Au maire, itou. Les policiers s'arrêtent pour papoter, autant vous dire qu'il me parait difficile de faire entendre ma petite voix... Bref, si vous avez une idée miraculeuse ou un conseil avant que je ne me résigne au déménagement.


14/05/2017
Rue Keller, 11ème
J'habite rue Kéller dans le 11 eme arrondissement de Paris depuis maintenant prés de 10 ans et la situation ne cesse d'empirer.
Un établissement en particulier pose de vrai souci le Mojito Lab et depuis au moins trois ans c'est encore pire avec la mise en place d'un voiturier. Celui-ci officie le vendredi et samedi et parfois le jeudi.. J'ai déjà pris contact avec lui il y a un bon moment pour lui expliquer les soucis qu'il causait. Aucun effet.
Il arrive qu'il y ait des embouteillages dans la rue à 02h30 voir plus tard je vous laisse imaginer le bruit des klaxons.
D'autant plus que je travaille en heure décalé le week end...levé à 06h00 samedi et dimanche. Aucun souci avec la fête juste celle-ci ne devrait pas empêcher la vie des autres.
J'ai aussi pris contact avec le Mojito Lab la réponse du responsable a été "ce sont les jours ou l'on fait le plus de chiffre d'affaire"...le type a la porte qui est censé géré les consommateurs est un emploi fictif. J'ai déjà porté plainte au commissariat central du 11 eme celui dont je dépend mais la plainte n'a rien donné. Et là j'en peux vraiment plus.
Merci pour votre retour.


14/05/2017
Rue du Rhin, 19ème
J'habite rue du Rhin à côté des buttes chaumont.
J'ai des problèmes avec un bar en bas de chez moi : musique, attroupement devant le bar avec des gens qui hurlent, chantent, rient parfois en ouvrant les fenêtres. Je suis au 7ème étage et je suis réveillé tous les week-end et parfois en semaine. Les clients ivres urinent sur l'immeuble et laissent des déchets chaque matin (grec frite, verres, piźza...)
Après de nombreuses discussions, le bar respecte enfin les horaires de fermeture et à baisse le volume sonore mais il fait des "montées"sur certains morceaux et quand je descend le volume est déjà repasse à la normal, et il fait comme si ce n'était pas lui.
J'en ai parlé au président du syndic, à quelques habitants ( dont certains sont client du bar...) et j'ai appelé la police pour venir constater le bruit et le non respect des horaires: elle n'est jamais venue.... d'ailleurs le patron dit lui même que la police ne lui a jamais rien dit alors c'est que ça ne dérange pas tant que ca.
Récemment il a créé une entrée séparé au 2ème étage pour les soirées et il affirme que ce sont des privatisations de salle et donc qu'il n'est pas responsable.
Je suis vraiment excédé et désemparé: je ne sais pas quoi faire et devant le manque de soutient et les louvoiments du patron, les discussions interminables avec les clients ivres la nuit il devient de plus en plus difficile de garder mon sang froid... que puis je faire?
Je ne suis pas opposé à la présence du bar, mais je voudrais juste pouvoir dormir: il y a un autre bar en face qui ferme tard et qui ne pose pas spécialement de problème. Il y a un bar avec autorisation de nuit un peu plus loin et on n'entend quasiment rien en restant à côté, et là terrasse est calme alors qu'il y a beaucoup plus de clients: c'est donc un problème de gestion et de volonté...
Quels sont les recours légaux qui fonctionnent? Comment le contraindre à respecter là loi et les réglementations si la police ne se déplace pas?


13/05/2017
Rue de Charenton, 12ème
Je me permets de vous écrire car voici un an que les immeubles situés aux abords du bar Pachi Pacha en subissent les nuisances sonores (clientèle bruyante et alcoolisées, jets de mégots, urine, volume de la musique poussées à fond).
Nous nous sommes adressés au gérant, à un médiateur de la ville, avons déposé plainte à la préfecture et au tribunal de grande instance, mais aucune de ces démarches ne nous a permis de régler le problème.
Aujourd'hui, nous nous sentons particulièrement démunis et j'aimerais rejoindre votre association pour lutter à vos côtés et bénéficier de conseils.


29/04/2017
Passage de la Main d'Or, 11ème
Cela fait plus de 11 ans que je vis dans le quartier du Théâtre de la main d'or, j'en ai vu des vertes et des pas mûres ...
Je me suis faite entendre cette année seulement par une bande d'ado qu'ils avaient le droit de faire du bruit parce qu'on est vendredi soir ... donc je n'ai pas le droit d'avoir d'activité le samedi matin parce qu'ils ont décidé à mes dépends de faire la fête ...
J'ai même eu droit à des passants en semaine me dire cette année qu'ils avaient le droit de faire du bruit parce qu'on est à Paris ...
J'ai eu toujours eu mon lot d'alcooliques qui m'ont plus ou moins dérangé brièvement... et sans constance ... mais là ça devient fou... quotidiennement les bars mettent la musique (parfois plus ou moins au degré des festivités), laissent les gens gueulaient sous nos fenêtres alors qu'ils ne sont pas si nombreux. (une 10zaine de personne en paraissent 50 de loin).
J'en ai un peu marre de subir tous les 6 mois les déménagements de mes voisins malgré le double vitrage parce que le quartier devient de plus en plus invivable même si les loyers sont plus chers (ironique non ?).
Et pourtant même en essayant de parler au patron d'un bar ... il était alcoolisé ...
Les appels à la police sont devenus centralisés ... et le 17 me prend maintenant pour une chieuse alors que les policiers du quartier ont toujours été compréhensifs. Et je pense que ça a altéré les actions du voisinage.
Aussi je ne peux imposer à mon proprio de mettre un double vitrage et une meilleure isolation.
Je ne sais plus quoi faire ... je ne suis même pas sur qu'une plainte amène une action ... et en plus maintenant on ne peut plus déposer de plainte en dehors des horaires administratifs (donc en gros pendant mes horaires de travail ... ) ou comment mettre à genoux les gens fatigués et lessivés.
En fait, mes voisins sont d'accord avec moi mais ils sont contents que je flique à leur place...
En fait, les gens ont pris pour acquis le droit de faire du bruit sous la fenêtre des habitations. Pourtant moi-même je suis une fêtarde mais une fêtarde qui n'a jamais dérangé parce que j'ai toujours pris soin avec mon entourage d'être respectueuse.
Quelles actions concrètes peuvent m'amener à des actions efficaces ? sachant que mes voisins changent régulièrement ayant pris le relai de gens désabusés ... et que je me sens seule face à un monstre mais seule et fatiguée, à bout de souffle, au bord de la crise de nerf...
Cordialement.


30/03/2017
Rue Simart, 18ème
Depuis le retour des beaux jours les soirées sont devenues bruyantes de par les clients éméchés cris rires sans se préoccuper des nuisances causees aux habitants du quartier et ce jusqu'à 2 h du matin de par la proximite du commissariat il est difficile d'obtenir gain de cause c'est le fauteur de bruits qui est defendu et ce depuis presque 3 ans la Commissaire a été avisé du comportement du gérant mais ce dernier récidive comme l'an passé chaises et table carémment installés sur la rue devant le bar les avec les plantes comme en ce moment. Ce dernier à eu un pv il est mis au pénal pour occupation du trottoir rue marcadet sans autorisation. IL se fiche des interdictions car il vient d'afficher sur ttes les vitres du bar que pour son départ le 30 juin 2017 il convie la clientèle pour son départ et fera la fete tte la nuit jusqu'à pas d'heure. La rue est sale pas de cendriers mégots jonchent la rue enfin on faait ce que l'on à envie. Plusieurs plalintes de ma part on été classées sans suite voila la justice on m'a dit si tu n'es pas contente tu n'as qu'a déménager, les acheteurs ne se bouculent pas lorsque ils viennent ils font marchent arrière. Les fins de semaine ccc
vous ne pouvez ps passer sur les trottoirs foules et clients verres en main ne vous laissent pas passer sur les trottoirs alors qu'ils ne fument pas. Merci de de bien vouloir prendre qq minutes et svp 'intervenir pour une amélioration.


2/03/2017
Quai Montebello, 5ème
J'ai appris qu'un réseau d'associations s'était constitué pour lutter contre les nuisances sonores à Paris.
J'habite rue de la Bucherie sur le quai Montebello.. Toutes les nuits sur le quai en face, c'est à dire en contre-bas du parvis de Notre-Dame, donc dans une zone sensible où il devrait être interdit d'accéder en période d'état d'urgence, les riverains subissent pendant des heures des bruits de tam-tams que l'on peut entendre issue dans les rues adjacentes. Nos nuits sont un enfer. Je ne sais pas s'il existe une association de riverains du quai Montebello. Pourriez-vous me dire comment je pourrais en constituer une si elle n'existe pas. Je vous remercie par avance de l'aide que vous m'apporterez.


19/03/2017
Lieu non précisé
Que puis-je faire ? Un nouveau gérant de bar restaurant est arrivé début décembre. J'habite juste au dessus de l'établissement. Le nouveau gérant a acheté de nouvelles baffles et le bruit est à tel point que je ne peux trouver le sommeil. Je l'ai rencontré et appelé à plusieurs reprises sans succès. Je vais déposer une plainte auprès du Bureau des Actions contre les Nuisances Sonores. J'espère que cela suffira. Avec les précédents gérants, j'avais été obligée de faire de même et il y avait eu quelques actions réalisées pour limiter le bruit.
Que puis-je faire d'autre ? Merci par avance de votre réponse.


27/01/2017
Rue Pierre Lescot, 1er
Après de long travaux la brasserie Le Bon Pêcheur face à la canopée vient de rouvrir. Des enceintes ont été installées et de la musique est diffusée en journée jusque tard le soir. Je suis syndic bénévole et me fait le porte parole des occupants dont certaines se plaignent déjà. Pouvez-vous me dire quelle est la règlementation que le commerçant doit respecter. Merci.


09/01/2017
10ème
Votre site est d'un aide précieuse dans un combat que je mène depuis plusieurs mois avec une voisine contre un bar récemment ouvert dans le 10ème à Paris qui est mitoyen à nos logements respectifs.
Je ne sais pas si votre association peut donner des avis au cas par cas ou m'aiguiller vers des gens qui peuvent le faire, mais je me suis dit qu'il fallait essayer. Je me demande aussi si il y a dans votre réseau des avocats spécialisés dans les questions de nuisances sonores causées par des établissements recevant du public et diffusant de la musique, tout conseil serait précieux.
Merci d'avance pour votre aide.


14/11/2016
Carrefour Beaurepaire / Albert Thomas, 10ème
L'horaire tardif auquel j'écris ce message est directement lié à son objet : les nuisances sonores que nous rencontrons en raison du tapage de plusieurs bars et restaurants au carrefour Beaurepaire / Albert Thomas dans le 10 ème arrondissement, entre la place de la République et le canal Saint Martin.
En particulier, mais pas seulement, le bar le Mélotron, au 6 rue Beaurepaire, accueille rien moins qu'une station radio, avec organisation de concerts et surtout présence abusive de clients au droit du bar (qui ne possède pas de vraie terrasse, la rue étant trop étroite).
Après un nombre important de courriers à la Prefecture de Police (qui a demandé la mise au norme du bar concernant le bruit), une pétition a récemment été élaborée.
Toutefois, votre association semble disposer d'une expertise très forte pour lutter contre le bruit et les incivilité qui gâchent nos nuits avec qui plus est la volonté reconnue de créer progressivement une situation de fait (il n'y avait pas d'antériorité concernant le bruit nocturne à ce niveau de la rue).
Je souhaiterais donc si possible entrer en contact avec votre association.
En vous remerciant par avance.


05/11/2016
Quai des Augustins, 6ème
Je suis domicilié quai des Célestins depuis de nombreuses années et je dois dire que la plupart des riverains de ce quartier ont accueilli de manière très positive la piétonnisation des berges de Seine Rive droite.
Toutefois nous avons eu la très mauvaise surprise d’assister médusés à l’installation d’une scène de concert sur ces berges avec des concerts et répétitions de 16 à 22H depuis deux jours.
Il me semble que dans toutes les réunions à ce sujet de nombreuses personnes avaient insisté sur le souhait de ne voir apparaitre aucune animation générant des nuisances sonores sur ces berges.
Or ces concerts puissamment sonorisés sont une gêne extrême jusque dans les cours des immeubles et sur les quais même avec des fenêtres à double vitrage isolantes fermées.
Une mobilisation importante avait eu lieu contre des concerts au même endroit au moment des premières éditions de Paris Plage et nous pensions que la Mairie avait renoncé définitivement à molester les habitants de notre quartier.
Je vous demande donc avec insistance à agir pour que la mairie renonce à organiser des concerts à cet endroit et nous économiser la peine d’une nouvelle mobilisation.
Si la mairie de Paris s'obstine dans cette démarche absurde (hier soir, une pauvre quarantaine de spectateurs sous la pluie et ce soir à peine plus …) la population du quartier va rapidement rejoindre la cohorte des opposants à cette piétonnisation.
Lutter contre la pollution des voitures est une bonne chose mais les pollutions sonores sont encore plus dérangeantes !


16/10/2016
Port des Champs Elysées, 7ème et 8ème
Nous sommes les riverains du port des Champs élysées (Rive droite entre Solférino et invalides).
Nous sommes 48 bateaux logements abritant notamment des familles et nous sommes regroupés sous une association dénommée ADNI (Association pour la Defense de la Navigation Intérieur).
Depuis la piétonnisation de la rive de gauche et l'installation de la boite de nuit Show case rive droite (Culée du Pont alexandre 3) certains d'entre nous vivent un enfer.
Les établissements ayant des concessions Rives gauches comme le rosa bonheur, le flow, le faust... pensent qu'ils sont en zone de non droit et protégé par la ville de Paris.
Les tapages nocturnes s'intensifient et les combats ne cessent les uns après les autres.
Nous sommes en procès avec le Rosa Bonheur, nous venons d'assigner le FAUST, le show case ( avec le tristement célèbre Addy Bakthiar aux manettes) vient de réouvrir sauvagement après les crues pour quelques mois a priori puisqu'un appel d'offre et en cours sur cette concession.
Nous aurions besoin d'aide de conseil car nous sommes seuls et nous essoufflons...
Nous n'avons pas d'interlocuteur à la mairie, nous ne savons pas à qui nous adresser, devons nous réagir via les réseaux sociaux..... comment faire respecter la loi.. le commissariat du 7eme et assez à l'écoute mais coté 8eme...


10/10/2016
Rue Saint-Denis, 2ème
Président du Conseil Syndical d'un immeuble situé dans le 2ème à Paris, je vous contacte ce jour dans le cadre de nuisances sonores que nous (les occupants) de l'immeuble subissons en soirée et nuit.
Il s'agit du Café La Cordonnerie, situé au bas de l'immeuble, 142 Rue Saint Denis à Paris 2ème.
La clientèle s'amasse dans la rue en soirée et jusqu'à 2h du matin, générant un bruit particulièrement gênant.
Nos différentes actions (tentatives d'échanges avec les gérants, pétitions, plaintes auprès de la police) ne sont avérées inefficaces.
Peut être pourriez vous nous conseiller dans ce cadre ? (autres actions, ...)
En vous remerciant.


08/10/2016
Rue Cavendish, 19ème
Je réside dans un immeuble situé au 43 rue cavendish 75019 Paris. Depuis un an un bar a ouvert au rez de chaussée de notre immeuble. Il s'agit du TDTF. ce bar est a l'origine de nombreuses nuisances telles que la musique trop forte, les clients bruyants qui sortent avec leur verre (nous avons même revu un verre dans notre salon, nous habitons au 1er etage). Malgré toutes nos actions c'est de pire en pire... nous avons déposé des mains courantes, essayé la médiation, appelé les Pierrots de la Nuit, prit rendez vous avec l'adjoint au maire du 19ème, écrit au préfet de Paris, écrit au commissariat, appelé la police, monté une association de quartier qui regroupe une quinzaine de membres, fait 3 pétitions qui on rassemblées une cinquantaine dde signature mais rien n'y fait. Pouvez vous nous aider?


28/09/2016
Boulevard de Belleville, 11ème
Nous habitons un immeuble situé boulevard de Belleville, au numero 61.
Notre immeuble est géré par l'Agence Ménilmontant et c'est Dominique Alamichel qui nous a transmis vos coordonnées.
Nous subissons de sérieuses nuisances sonores dues aux bars du quartiers et plus précisément le bar les triplettes, situé en face de notre immeuble, dont le niveau sonore (musique et clientèle) perturbe notre sommeil; et l'auberge de jeunesse située à côté de notre immeuble (musique dans le bar du rez-de-chaussé, individus ivres et bruyants sur le toit terrasse qui est juste devant les fenêtres de certains appartements de notre immeuble, livraison de fûs de bieres à 6h du matin...).
Nous sommes excédés et désemparés.
Nous dialoguons avec les gérants, nous appelons régulièrement la police, il ya eu quelques améliorations mais les problèmes reviennent sans arrêt et nous souhaiterions prendre des mesures plus efficaces pour lutter contre ces nuisances.
Que faire?
Merci de vos conseils.


28/09/2016
Rue du Marché Saint-Honoré, 1er
Nous sommes propriétaires d'un logement situé au-dessus du restaurant " Le Rubis".
Les nuisances sonores pouvant dépasser 1h du matin les vendredis et samedis: brouhaha des clients dans et hors de la salle ( tables sur le trottoir), musique, après le service, rangement des tables, chaises, vaisselle, etc... , les nuisances olfactives, les portes de la cuisine sont souvent ouvertes sur la cour, sont de plus en plus insupportables.
Pouvons-nous adhérer à votre association pour essayer d'y mettre fin?
La qualité de notre sommeil est quasi nulle.


23/09/2016
Rue Sedaine, 11ème
11ème arrondissement, problème de terrasse illégale + tapage nocturne pour "Amnésie Passagère", bar ouvert depuis avril 2016.
Courrier envoyé à la Mairie du XI, au Commissariat, à la Mairie de Paris... rien ne change.
Besoin de votre aide !
Vos conseils sur comment agir seront précieux.


13/09/2016
Cour des Petits Ecuries, 10ème
Je me permets de venir vers vous car les habitants de la cour des petites ecuries ( 10eme) n'en peuvent plus : Bruit, bande de dealers, urine etc.. En particulier le bar le Jeune laisse ses clients sur le trottoir bien après les 11 h du soir réglementaires dans la cour ( jusqu'à 4 h du matin). Je ne parle pas meme pas des bandes qui trainent et font du bruit jusqu'à des heures impossibles. Nous avons essayé d'appeler la police pour metre de l'ordre mais malheureusement rien ne change. Que devons nous faire ? Merci de vos conseils. Les riverain sn'en peuvent plus de la salete ( urine sur les portes le samedi soir!!) du bruit incessant. Merci encore


04/11/2016
Rue Sedaine, 11ème
Une nouvelle discothèque vient d'ouvrir en face de chez moi, Le Beverly, 8 rue Sedaine 75011. À cette adresse se trouvait précédemment un restaurant. Est-ce normal que les riverains n'aient pas été consultés. La rue n'était déjà pas calme la nuit, surtout le week-end, mais cela est maintenant invivable. Nos chambres donnent sur la rue, nous avons 2 enfants de 8 ans... Merci d'avance de vote réponse et que pouvons-nous faire ?
Bien cordialement


30/07/2016
Rue Basfroi, 11ème
Nous sommes victimes depuis de nombreuses années de nuisances sonores dans notre rue du fait de "Marchand de Soupes".
Un nouvel établissement s'est ouvert depuis peu et génère de nouvelles nuisances.
Non content de mettre de la musique, il y a une ventilation qui a été installé pour l'aération d'une cuisine dans une cave ( contraire à toutes les règles de sécurité).
Ayant essayé une approche à l'amiable sans succès, nous avons déposé une main courante au commissariat du 11e.
Le gérant du restaurant en cause, "L'institut" au 48 Rue Basfroi 75011, m'a répondu d'aller me faire "enc...." quand en sortant du commissariat je lui ai redemandé de faire attention aux nuisances sonores qu'il provoque. Il en a rien à foutre et se dit intouchable.
Sachant que la police ne fera rien comme d'habitude car on en a rien à faire des gens qui vivent dans le 11e contrairement à ceux qui vient dans le 16e ou à Neuilly,
Je me retourne vers vous pour savoir comment nous pouvons mettre un terme à cette situation qui va ne faire qu'empirée.
Dans l'attente de votre soutien
Bien cordialement


07/07/2016
Place du Calvaire, 18ème
Copie d'un courrier à la commissaire du 18ème arrondissement...
Madame la Commissaire
Je n’ai cessé de vous alerter sur les troubles à l’ordre public place du Calvaire .
Depuis plusieurs nuits des groupes de musiciens se réunissent pour organiser un inacceptable vacarme à partir de 0h30 jusqu’à 2 à 3h du matin
La nuit dernière une bagarre entre eux a éclaté à 1h30 ; à cette occasion mon épouse et moi-même qui tentions de faire baisser le volume sonore avons été insultés et menacés très violemment. Les auteurs sont les membres de cette bande qui sévit dans le secteur depuis plusieurs mois en toute impunité et dont je vous ai adressé photos lors de mes très nombreux mails restés sans réponse.
J’avoue ne pas comprendre les raisons de laisser perdurer une telle situation qui rend l’endroit de moins en moins sûr pour les riverains et promeneurs innocents.


26/06/2016
Rue Saint-Maur, 11ème
Traitement du bruit parait-il fait rue JP Timbaud. Rue Saint-Maur, c'est devenu intenable. Mairie du 11e laxiste. Vagues promesses d'intervenir. Police récalcitrante, surtout ne pas déranger les jeunes braillards en grappe devant les cafés. Bref on privilégie le chiffre d'affaire des commerçants. Que les habitants déménagent. Besoin de renseignements peut-être plus efficaces si action de groupe.


25/06/2016
Rue Juliette Dodu, 10ème
Un salon de thé ouvert depuis plus d'un an s'est converti il y a peu en débit de boissons, difficile de savoir si la propriétaire a une licence , mais depuis ce changement ( y compris les horaires ) la fin de journée devient difficile . Je vis juste à côté de celui-ci et je me retrouve avec des chaises et des tables sous mes fenêtres ( tout le long de mon mur d'habitation ).j'ai prévenu mon bailleur ( qui est l'A.P.H.P ) mais toujours rien !! je suis sure qu'il y a aucune autorisation pour mettre la terrasse à cet endroit ( qui est en fait un trottoir ).
quels sont mes recours ???
je réside au 31 rue juliette DODU dans le 10E et certains soirs je ne dors pas avant 2 ou 3 heures du matin ! je suis infirmière et je commence à craquer.
merci de m'apporter vos conseils.


20/06/2016
Rue des Récollets, 10ème
Je souhaiterais connaître les démarches à suivre pour faire respecter le silence en terrasse du café qui se trouve en bas de chez moi.
J'ai déjà appelé à plusieurs reprises le café et appeler la police pour qu'ils passent leur signifier le mécontentement des riverains. Rien à faire.
Merci pour votre aide.


16/06/2016
Rue Marcadet, 18ème
Nous venons d'emménager rue Marcadet, en face du bar "Youpi Hours", déjà sujet à polémiques dans le quartier. Nous avons un bébé de 3 mois; et c'est l'enfer chaque nuit avec le bruit, la musique et les personnes en état d'ébriété qui "traînent" jusqu'à 7h du matin sous nos fenêtres.
Comment peut-on participer à une plainte générale, et quels sont les moyens dont on dispose ? J'appelle régulièrement le commissariat rue de Clignancourt, sans succès... Merci par avance pour vos retours.


04/06/2016
18ème
Depuis 2010, nous subissons des nuisances sonores très violentes tous les jours et soirs de la semaine jusqu'à 7h du matin, émanant du Divan du monde, car s'y succèdent concerts, show- cabaret, rave parties, soirées privées, "after"... Cet établissement ayant racheté les immeubles attenants, les sources de diffusion du bruit se sont multipliées au détriment de nos plaintes et mains courantes. Un certain agent immobilier Mr Lafont en est le propriétaire.
Mairie et préfecture nous ont débouté de nos plaintes, prétextant que cet établissement est aux normes. Hors les nuisances ne cessent d'augmenter en intensité. Nous avons de nombreux films et documents qui montre l'enfer que nous subissons. Que faire? Pouvez-vous nous aider? Je fais partie du conseil syndical de l'immeuble situé en face du Divan du monde...


03/06/2016
Rue Saint-Sabin, 11ème
J'habite rue Saint-Sabin depuis presque 20 ans, et depuis quelques temps cette rue autrefois calme devient très très bruyante. Il y a une boite de nuit (les Caves) et un bistrot (Le Poulailler). Les anciens propriétaires de ce dernier n'ont jamais fait respecter le voisinage. Le nouveau propriétaire non plus!
Certains soirs c'est infernal car les étudiants d'une école voisine viennent se défouler et hélas le niveau sonore grimpe aussi vite que le taux d'alcoolémie et comme la rue est très étroite, impossible de dormir.
Je suis étonné qu'un propriétaire indélicat puisse sans vergogne ennuyer une rue entière. La police se déplace peu.
Je serai vraiment avide d'infos sur les démarches à faire. Avez-vous déjà eu des retours sur la rue Saint-Sabin?
Merci pour votre site. Je pense que nous devons apprendre à vivre les uns avec les autres car nous allons être de plus en plus nombreux sur cette planète et la France est bien en retard sur les comportements civiques.


01/06/2016
19ème
Il est question d'ouvrir certains parcs (dont les buttes-chaumont) 24 h/ 24, 7 jours sur 7 pendant au moins 4 mois !
Il parait que Paris est en état d'urgence, est-il possible que la mairie de Paris et les mairies des arrondissements concernés puissent faire cela ? Les "élus" sont, je pense, tombés sur la tête et SURTOUT pas concernés par toutes les nuisances épouvantables que cela va générer : Il en existe déjà tellement sans cela.
Le tapage nocturne et diurne : cela n'existe apparemment plus, la loi est foulée au pied par la ville de Paris.


27/05/2016
Rue de la Montagne Ste Geneviève, 5ème
Les beaux jours reviennent et nous voici obligés de refermer les fenêtres malgré des chaleurs étouffantes. Je réside dans le bas de la rue de la montagne Ste Geneviève face au commissariat du 5eme
Et pourtant ... les nuisances sonores sont omniprésentes.
Bref nous avons deux bars : la lucha libre et un bar corse, le 20134
Ces derniers ne jugent pas utiles d'investir dans une climatisation et laissent leurs portes grandes ouvertes avec toutes les nuisances sonores que je vous laisse imaginer, des fumeurs, parfois ivres, qui hurlent sur le pas de porte . Et maintenant un bar corse qui pollue les soirées avec de la musique demuseremment élevée dans une zone résidentielle . Et ce bien au-delà de 23h . On en vient à espérer qu'il pleuve . Je suis désœuvré face à si peu d'intelligence et à tant d'irrespect pour les résidents de cette rue ennuyés quotidiennement par drux malheureux bars. Pourquoi les grives de police font si inactives ?


21/05/2016
Rue Moret, 11ème
A mon grand désarroi, le MizMiz vient de rouvrir au 6 Rue Moret. Musique live toutes baies ouvertes. C'est un nouveau patron, il va falloir repartir de zéro pour lui expliquer que l'espace autour de lui est aussi peuplé de familles avec enfants, de gens qui ont le droit à un minimum de tranquillité... C'est hautement déprimant.


13/05/2016
Avenue Mathurin Moreau, 19ème
J'habite le 54 avenue Mathurin Moreau; dans le 19 ème; membre du conseil syndical de l'immeuble, nous essayons, en vain (courriers, plaintes) de lutter contre les nuisances sonores engendrées par la Fondation de Rothschild à proximité: non respect des horaires de livraisons , non respect des horaires de réalisation de travaux, aucune mesure anti bruit ( revêtement des sols non adapté au roulement des charriots de livraison, système climatisation/ventilation extrêmement bruyant notamment la nuit)...Notre prochaine action: envoi d'un huissier. Pouvez-vous nous venir en aide?
Par avance, merci.


04/05/2016
Rue André Gill, 18ème
Je suis l'heureux habitant de la rue André Gill dans le 18eme, impasse haussmanienne de charme située entre Pigalle et Abbesses.
Le hic c'est qu'un commerce de détail (et non un bar) spécialisé dans la bière au détail s'est installé depuis 2012 à l'angle de l'impasse, au 78 rue des Martyrs.
Outre le fait que les clients consomment sur place (dans le magasin, qui se fait passer pour un club privé d'échec), ils envahissent également l'impasse avec tous les désagréments pour les riverains :
- bouteilles cassées et mégots
- bruits jusque très tard dans la soirée (fermeture à minuit)
- pas de toilette dans le commerce donc urine dans l'impasse.
Nous les riverains avons déjà porté plainte individuellement pour les nuisances sonores. Mais je souhaiterais proposer d'aller plus loin.
Pourriez vous me conseiller sur comment aller plus loin, s'attaquer au fait que le commerce est un bar déguisé sans licence à notre connaissance, etc...
Auriez vous un avocat, un huissier spécialisé dans ces démarches à me recommander ?
Je vous remercie pour tous les renseignements que vous pourrez m'apporter sur le sujet.


03/05/2016
Rue de Port Mahon, 2ème
un bar à bières (My little pub et se trouve 10 rue de port mahon 75002 Paris) a ouvert au pied de l'immeuble et jusqu'a tard le soir, les clients éméchés envahissent le trottoir et nous empêchent de dormir;
Que pouvons nous faire?


28/04/2016
Rue du faubourg du Temple, 10ème et 11ème
Devant l'incurie préfectorale à établir un ordre public constant sur une rue entre deux arrondissement (Xe et XIe), il nous est nécessaire de mettre en place une association de riverains pour lutter contre l'utilisation intempestive de l'espace public durant toute la nuit (jusqu'à 7h du matin) par des terrasses, des fumeurs, des buveurs devant des débits de boisson, sorties de boites et fastfoods qui couvrent toute la rue du faubourg du Temple, de la place de la République au canal Saint-Martin. Est-il préalablement possible de prendre contact avec vous et de rencontrer un de vos représentants de vive voix ? Sincères salutations


22/04/2016
12ème
j’habite à Paris 12e.
depuis peu un club de gym a ouvert en bas de chez nous et les nuisances sonores sont insupportables! nous avons fait une expertise bruit et Magic Form doit avoir réglé le problème avant le mois de mai; Pour le moment il n’en est rien, que faire?
nous sommes des propriétaires qui avons investi ici car le secteur est calme; comment pourrai-je un jour revendre mon appartement en l’état sans avoir à le brader?
à partir de 13h tous les jours, les soirs dès 19h, week end et jours fériés c’est intolérable! je suis infirmière et travaille aussi bien de jour comme de nuit: vais je devoir envisager de fuir, de prendre des anti dépresseurs?
pourriez vous me communiquer des personnes à qui m’adresser?
merci d'avance.


17/04/2016
Rue des Ecoles, 5ème
Le bruit n'épargne pratiquement plus aucune rue du 5ème, j'en veux pour preuve le bruit généré jusque tard dans la nuit par le café le 2bis. Plaintes et protestations ne sont mêmes pas pris en compte, mais que nos élus se rassurent les élections approchent.


16/04/2016
18ème
Je me permet de vous contacter car le bar en dessous de chez moi refuse de faire des travaux d'insonorisation alors qu'avec ma voisine (qui est au dessus elle du bar aussi) on entend les clients parler, les chaises grincer en permanence, et souvent le week end la musique est tellement forte que même avec boules quies nous entendons.
Et bien sûr les clients hurlent devant nos fenêtre et le gérant dit au bailleur qu'il met un videur alors que cela est complètement faux..
Que devons nous faire? car le préfecture de police a déjà constaté que ce n'est pas isolé mais rien y fait..
Nous sommes à bout....
Je vous remercie par avance de votre réponse.


11/04/2016
Rue de la Lune, 2ème
Je représente un groupe de riverains en prise avec des nuisances sonores générées par la clientèle d'un bar récemment ouvert rue de la Lune, Paris 2.
Les contacts avec le gérant et la mairie n'ont rien donné. Ayant eu connaissance de l'activité de votre association dans le domaine de la lutte contre les nuisances sonores urbaines, je me permets de vous contacter afin d'être accompagnés dans nos démarches. Disposez vous de relais parmi vos adhérents en charge du deuxième arrondissement ou, plus globalement, des grands boulevards et quartiers à proximité? Nous serions en effet heureux de pouvoir compter sur votre expertise reconnue en la matière.
Remerciements anticipés.


19/03/2016
Rue des Pyrénées, 20ème
Je suis depuis 4 ans en difficulté avec un café en-dessous de chez moi qui fait des concerts live sans autorisation aucune ni mise en conformité en dépit des plaintes à la préfecture. Au dernier contact avec eux, il paraît que ce n'est pas de leur ressort "de compter les extincteurs"...seulement de mesurer le bruit et mettre un PV. Que puis-je faire d'autre et qui contacter pour ce problème des concerts sans autorisation ? J'espère que vous pourrez m'aider... Bien cordialement,
La suite...
Je suis dans le 20ème arrondssement - 320 rue des Pyrénées
J'ai un dossier à la préfecture depuis novembre 2011 (n°1456) avec déjà 2 amendes pour le café, des convocations au commissariat, ...
J'ai posé une 3ème plainte récemment en posant la question du nombre de concerts et de la présentation "salle de concerts" et des règlementations y afférant. Le service des nuisances m'a répondu qu'il ne pouvait rien faire d'autre que mesurer (une fois de plus !!) le niveau du bruit chez moi...
Cela fait donc 4 ans et étant travailleur indépendant je travaille pas mal chez moi. C'est vraiment violent comme manière de ne pas s'occuper de ce qui est de l'ordre du collectif et de ses règles communes...


05/02/2016
Rue Laplace, 5ème
Je me permets de vous contacter car j'ai des problèmes avec un bar voisin de mon appartement (nous avons un mur en commun).
Ce bar, Le Piano Vache (8 Rue Laplace, 75005 Paris - ouvert du lundi au samedi, jusqu'à 2h du matin environ) organise des concerts tous les lundis et mercredis soirs (22h - 2h en général).
Ces jours-ci en particulier, le son est tellement fort que depuis mon salon je suis capable d'entendre et de comprendre chaque parole des chansons jouées. J'ai récemment acheté un sonomètre : la différence est de plus de 30 décibels entre le moment où le bar est fermé et le moment où les concerts ont lieu. Pour résumer, je ne suis pas un expert, mais je pense qu’il n’y a strictement aucune isolation phonique.
J'espère que vous pourrez faire quelque chose pour moi et ma famille qui ne pouvons plus supporter ce niveau de nuisance sonore.
En vous remerciant par avance.


31/01/2016
Rue de la Croix-Nivert, 15ème
J'habite au 25 rue de la Croix-Nivert dans le 15eme à Paris et suis très fréquemment (c'est à dire plusieurs fois par semaine) réveillée et empêchée de dormir par les nuisances sonores liées aux entrées / sorties des boîtes de nuit "le Back Up" et "l'Alizée".
Cette situation étant anormale et inacceptable, je souhaiterai connaître les moyens légaux mis à la disposition des riverains pour demander la fermeture administrative de ces établissements.
Merci par avance pour votre aide.


28/01/2016
10ème
J'habite le 10e arrondissement, au premier étage au dessus d'un bar qui a la facheuse habitude de laisser ses clients s'approprier la voie publique. Des dizaines de personnes consomment debout sous nos fenêtres jusqu'à tard dans la nuit alors que la terrasse autorisée n'est que de quelques tables, régulièrement ce sont des dizaines de mètres carrés supplémentaires qui se remplissent de clients et donc de bruit. C'est un enfer. Nous sommes également en procédure contre cet établissement pour des nuisances sonores répétées à l'intérieur. Qui contacter à la mairie ou quel organisme publique peut faire respecter la loi? Je constate régulièrement que des bars mettent en place des barrières ou des limites matérialisées pour que leurs clients ne s'étalent pas sur le trottoir, qui les contraint a cela et leur rappelle la loi pour la tranquillité de tous?


12/11/2015
Rue des Trois Frères, 18ème
Afin de vous donner un aperçu des nuisances que nous subissons, vous trouverez un lien pour visionner une vidéo tournée mardi dernier (le 10 novembre) à 22 heures 26 à l’occasion d’une soirée « vide tes poches » organisée comme chaque semaine par le bar « Chez Aimé » situé au 17 rue des Trois Frères. https://www.youtube.com/watch?v=0VLbxPO6V1g
Ces soirées, où les consommations alcoolisées sont vendues 1 euro attirent de nombreux mineurs. Face à la multiplication des appels au 17, la police a exceptionnellement fini par se déplacer vers 23h. Deux agents ont discuté pendant 5 minutes de façon tout à fait cordiale avec la gérante et sont repartis sans avoir dressé la moindre contravention! Il y existe une invraisemblable différence de traitement entre ce bar qui agit en toute impunité et des établissements situés quelques mètres plus haut dans la rue des Trois Frères (notamment le Tagada Bar et lLa Famille) qui sont systématiquement verbalisés lorsque que deux ou trois clients sortent sur le trottoir un verre à la main!


10/11/2015
Rue des Trois Frères, 18ème
Je vous contacte au nom d'un collectif de riverains de la rue des Trois Frères dans le 18e arrondissement de Paris.
Nous subissons depuis deux ans des nuisances majeures dues à l'activité nocturne de plusieurs bars qui ne disposent pas de terrasse mais annexent le trottoir et la chaussée à des fins commerciales en servant des boissons alcoolisées à leurs clientèles sans aucun respect de la loi.
À ce jour, les tentatives pour résoudre les problèmes à l'amiable avec les gérants de ces établissements ont été sans aucun effet. Malgré les plaintes répétées des riverains, auxquelles s’ajoutent celles des commerçants et des restaurateurs de la rue qui subissent eux aussi des désagréments, nous n’avons constaté aucun changement dans la gestion de cette clientèle irrespectueuse, envahissante et bruyante.
Nos appels répétés au standard de Police Secours et au commissariat du 18e se soldent invariablement par la promesse d’un passage des forces de l’ordre sans qu’aucune intervention n’ait jamais eu lieu. Plusieurs riverains ont tenté de déposer main courante et plainte au commissariat du 18e. En vain. Un refus de dépôt leur a toujours été opposé!
Notre rue étant sous télésurveillance, ces faits sont aisément vérifiables et ne peuvent être ignorés par le commissariat du 18e arrondissement qui reste pourtant systématiquement sourd à nos appels
Il y a plusieurs mois, j'avais écrit au Maire du 18e et à la Préfecture de police pour faire part de ces nuisances. En vain. Nous avons donc décidé d'interpeller à nouveau, mais cette fois au nom du collectif, le Maire du 18e, le Préfet de police et la commissaire principale du 18e. En attendant, les nuisances ne font qu'empirer et rendent les conditions de vie intolérables pour les habitants de notre rue.
Je me permets donc de vous contacter pour bénéficier de vos conseils sur la manière la plus efficace de faire valoir nos droits et pour donner un écho plus large à notre démarche.


02/11/2015
Rue de Paradis, 10ème
Je suis un particulier qui rencontre des problèmes de nuisances sonores diurnes et nocturnes avec un établissement de spectacle appelé Manoir de Paris. J'ai contacté le commissariat de mon arrondissement qui m'a fait comprendre qu'ils avaient autre chose à faire. Je me sens complètement démuni face à ce problème éprouvant. Pourriez vous m'aider en m'indiquant le nom d'une association spécialisée dans ce genre de problème ?


30/09/2015
Rue Condorcet, 9ème
Nous venons d'aménager au 51 rue condorcet 75009 et le soir+ nuit beaucoup de bruits venant du trottoir : 3 restaurants et 1 café qui sert des verres de vins
Les gens sortent pour fumer ou mangent dehors... Les verres devons aidant les voix s'élèvent de plus en plus!et ceci jusque 1h du matin
Que faire?
Merci de votre aide et conseils!
Pouvons nous jetter un sceau d'eau??


25/08/2015
9ème
Je tiens à apporter mon témoignage contre la dégradation de cet arrondissement, qui en se "boboïsant",en voulant rivaliser avec le 11eme, en attirant les jeunes du 16eme pour des soirées arrosées, apporte son lot de jeunes (entre 18 et 35 ans) au fort pouvoir d'achat et au grand sans gêne.. Arrondissement qui incite aussi des commerçants s’engouffrant allègrement dans ce créneau à changer leurs habitudes pour satisfaire les fêtards (ouvertures nocturnes, terrasses, devantures transformées en portes fenêtres ouvertes à toutes saisons).
En quelques années, les locataires ont changé et tant qu’ils n’ont pas d’enfants, tout leur est permis. De privatiser un immeuble pour faire une soirée avec un petit mot «je fête mes 20 ans samedi - quand ce n’est pas le soir même, ou sans mot - et vous êtes cordialement invités à venir boire un verre – Histoire de se dédouaner pour une fête qui va durer jusqu’à 5 heures du matin au son de la tecno et des gens qui beuglent sous l’effet de l’alcool. Quand ce n’est pas « tout Bercy est invité , et comme je sais que tu n’aimes pas le bruit, si tu peux aller ailleurs ce week-end ».. (à mes frais et pas facturés aux bobos).
Dès qu’un locataire commence, les autres prennent le relais quelques jours après.
Les voir à minuit ou les interpeller et l’on s’entend répondre « il n’est que minuit » !. Oui, mais moi, je me lève à 5h30 (où je ne gêne personne !) et j’ai ENVIE de DORMIR à 22h30 parce que j’ai un job très fatigant ou parce que j’ai randonné 25 km.
Subir, toujours subir, ne rien pouvoir faire, et se faire insulter par ces bobos, c’est exaspérant.
La Police n’intervient jamais les vendredi ni samedi dans paris 9eme, au prétexte (vrai) qu’il n’y a qu’un seul véhicule pour tout l’arrondissement (hélas !) , que cambriolages et agressions sont prioritaires et qu’il y a des plaintes pour nuisances sonores dans tout l’arrondissement.
Que régulièrement les cadavres de bouteilles (pas mal d’alcools forts) soient jetés en pleine nuit dans la poubelle bleue située dans la cour, n’interpelle plus personne. La plupart des gens gênés se taisent, attendent que l’un d’entre nous réagisse (toujours le même, l’emmerdeur de service, bien contents qu’on fasse le sale boulot pour eux et trop lâches pour agir. Il y a ceux qui baissent les bras (« c’est comme çà partout , où veux-tu aller ?! »).
Que certains professionnels aient en sus des projets de soirées ou de restaurants sur des terrasses, l’un des seuls espaces encore protégés, est inadmissible.
Que l’on se fasse insulter par ces adolescents et bobos trentenaires ne choque pas l’armée des silencieux.
La présence de détecteurs de fumée obligatoires vient empirer le constat : il est de bon ton que les fumeurs soient placés devant une fenêtre (sur cour) qui demeure grande ouverte (ou laisse échapper régulièrement de tels brouhahas et éclats de voix que cela réveille forcèment). Les fumeurs en question ont d’ailleurs le bras tendu avec leur clope orientée vers la cour – où ils laissent souvent tomber leurs mégots. Il y avait autrefois des cendriers dans les appartements et l’on aérait après le départ des convives. Délicatesse aux oubliettes.
Depuis que les derniers métros ont été retardés, depuis qu’il y a des velib et des autolib pour rentrer sas difficulté à toutes heures de la nuit, il n’y a plus les horaires limites (autrefois on guettait vers minuit : attention, il faut que je parte pour attraper le dernier métro) . Si Madame le Maire ou le STIF décide (en dépit du coût exorbitant, mais que ne font-ils pas pour claquer l’argent public ?) que les métros circuleront toute la nuit, alors bonjour les fêtards supplémentaires.
Quant aux terrasses des cafés et restaurants, de plus en plus envahissantes - une rangée de table puis 2 puis c’est « acquis » , elles permettent aux piétons de se prendre des cigarettes dans la figure et dans les jambes ( nombre de consommatrices avec le bras tendu vers l’extérieur de leur table, oui mais c’est le passage piétons !).. Quant à passer avec une valise ou une poussette, cela relève du défi. Brouhaha (ex rue chaptal , où un bar avait instauré un système de soirées debout : des dizaines de jeunes un verre à la main et un brouhaha d’enfer, sur le trottoir..).
Désobéissance, absence de concertation, refus de comprendre : ces bobos sont obtus et n’en font qu’à leurs envies, ravis que tout le monde les entende et les voie échanger durant leurs dîners (leurs rideaux ne sont jamais tirés quand ils reçoivent). Sur cour, on se prend en sus ces nuisances visuelles (ex nous n’avons pas de volets et les éclairages violents de ces lumières (distants seulement de 15 mètres maxi) nous arrivent en boomerang dans la chambre où nous tentons de dormir avec boules quies et ventilo de fond (en vain).
Un commerçant vient de me confirmer que de plus en plus de propriétaires du 9eme songent à déménager, exaspérés par ces nuisances côté cours et côté rues. Est-ce normal d’être ainsi chassé de chez soi, d’un arrondissement qui est pratique car central .. ?
Marre, vraiment marre de subir les rythmes des voisins indélicats, impolis, impunis. Il devient nécessaire de protéger le citoyen qui a DROIT A LA TRANQUILLITE CHEZ LUI.
Merci de nous aider à reprendre nos droits.
Cordialement


25/07/2015
Rue Sauffroy, 17ème
Je suis membre du conseil syndical du 11 rue Sauffroy - 75017 Paris. j'ai trouvé vos coordonnées sur Internet et me permet de vous écrire pour un premier contact.
Je souhaiterais pouvoir vous parler au sujet de nuisances sonores (et olfactives) que nous subissons régulièrement.


24/07/2015
Avenue Vivaldi, 12ème
Je vous contacte car des cours de musique hip hop sont donnés avec de la musique très forte au gymnase de la ville de paris 43 avenue Vivaldi à Paris.
Est-ce que vous pourriez intervenir ou indiquer la procédure à suivre?


03/07/2015
13ème
Ce n'est pas la villa Schweppes qui s'installera en face de chez nous, mais la "Guinguette", nom très trompeur, puisqu'il s'agira d'un lieu ouvert 24/7 et exploité par le Point éphémère, à la triste réputation (quai de Jemmapes). Et ce n'est pas la SEMAEST, mais la SEMAPA qui détient le permis de construire.
D'ores et déjà, des bar et restaurants aux horaires fantaisistes nous assourdissent avec des groupes musicaux en terrasse équipés d'une sono surdimensionnée, de même le parvis du MK2 résonne souvent (groupes de danse etc, ce qui peut sembler sympathique, mais qui, en raison d'amplificateurs surdimensionnés et des effets d'écho et de résonance nous infligent un vacarme atroce). Nous sommes allés voir un patron de bar, qui nous a dit, vers 23h00, qu'il savait bien qu'il aurait dû arrêter la musique à 21h00, mais bon…Il y a donc une règlementation, mais personne pour la faire respecter. J'ai d'ailleurs dîné samedi dernier place de l'Ecole polytechnique, et il y a bien eu quelques chansons, mais l'artiste a arrêté assez tôt (19h30 ou 20h00), je me demande si c'est grâce à une association de riverains?
Comme vous semblez avoir réussi à signifier aux autorités la nécessité de réguler un peu les nuisances sonores, puis-je vous demander de nous communiquer
-copie des plaintes/courriers que vous avez déjà envoyés
-services que vous avez contactés
Pour le moment, nous avons déposé un recours (d'abord gracieux, puis contentieux) contre le permis de construire de la "guinguette", nous avons également écrit à la direction de l'urbanisme (nuisances émanant des terrasses tout autour de notre immeuble), sans avoir obtenu de réponse à ce jour. Nous allons suivre le conseil de Mme Penneau et essayer de constituer un collectif et de créer un blog + un compte twitter, ce n'est pas facile de mobiliser les bonnes volontés. Si vous avancez plus vite que nous, ce serait gentil de nous faire profiter de vos conseils et retours d'expérience, car nous nous sentons bien démunis face à l'inertie des services municipaux et face à la mauvais foi de la Semapa qui nous a assurés que nous serions très heureux d'aller bruncher à la "guinguette" une fois qu'elle serait construite. Après des nuits sans sommeil, cela est peu probable.


30/06/2015
Rue Vauvenargues, 18ème
je voudrais savoir quelles sont les recours légaux à ma disposition pour faire cesser ou atténuer les nuisances sonores d'un bar installé depuis un an en face de chez moi : il s'agit du bar kiez 24 rue vauvenargues paris 18 : les consommateurs alcoolisés sont installés dehors et font du bruit toute la nuit et même le dimanche apm
La mairie de Paris ne répond pas à mes courriels et le commissariat ne veut pas intervenir : les nuisances touchent toute une portion de rue.


27/06/2015
Place de la République, 3ème, 10ème et 11ème
Nous habitons Place de la République et nous cherchons à contacter une association de riverains devant l'aggravation des nuisances que nous subissons depuis la rénovation de la place. Auriez-vous un contact à nous communiquer ?


29/06/2015
39 avenue Daumesnil, 12ème
Je me permets de vous écrire pour vous faire part d’un grave problème de nuisances sonores que nous rencontrons actuellement au 39 av. Daumesnil, 75012.
Notre co-propriété n'a jamais été confrontée à ce genre de problèmes et ne sait pas vraiment vers qui s'adresser pour une action au plus vite.
Nous avons contacté la police évidemment ainsi que les services de la Mairie du 12ème, et envisageons un dépôt de plainte.
Nous nous tournons vers vous afin de vous demander quelques conseils pour des démarches efficaces qu'il faudrait entreprendre dès maintenant, ou pour obtenir les coordonnées des personnes ou services concernés à la Mairie de Paris, qu'il faudrait informer de cette situation.
Comme vous pourrez le lire ci-dessous (extrait du courrier envoyé à la Maire du 12ème et à 2 de ses adjoints) la situation est urgente en raison des risques pour la santé encourus.

Voici l'extrait :
"Je suis résidente à cette adresse, dans un immeuble longeant le Viaduc des Arts, en face des anciens locaux du VIA gérés par la Semaest.
Depuis quelques jours un bar s’est installé dans ces locaux (situé entre le 29 et 33 de l’av. Daumesnil) et en dépit de tout bon sens, il diffuse une musique très forte qui se fait entendre dans tout le quartier. Le bar s’appelle ECHELLE UN.
L’architecture des voûtes sous Viaduc fait l’effet d’un caisson de basses géant, amplifiant de manière insupportable les sons qui sont déjà très forts. Notre immeuble situé en face à quelques mètres à peine, absorbe ces vibrations et les reproduit à l’intérieur des habitations de telle sorte qu’il est impossible d’y rester. Même portes et fenêtres fermées, ce bruit n’est pas tolérable. Il exerce une pression sur les tympans qui va jusqu’à la douleur. Ma fille de 7 ans se plaignait d’un mal aux oreilles hier soir, je n’imagine même pas l’effet destructeur que cela peut avoir sur des enfants plus jeunes, voire des bébés qui habitent l’immeuble également.
Je suis très étonnée qu’un tel établissement ait pu ouvrir, si proche des habitations, et ne peux pas croire que les responsables de cet établissement aient pu obtenir les autorisations pour exercer. Il n’y a même pas eu un minimum de fait pour insonoriser l’endroit qui présente une hauteur sous plafond importante et des baies vitrées de part et d’autre. Il n’est absolument pas adapté à ce genre de manifestations : concert de rap (hier soir), musique de boite de nuits le reste du temps. Ce bar a même installé des enceintes sur l’extérieur en façade qui diffuse la musique sur la voie publique la nuit !
Outre le fait qu’il se présente comme « un lieu de vie de jour et de fête la nuit », il annonce également une ouverture 7 jours sur 7 de 10h à 2h non-stop comme vous pourrez le lire là :
http://www.villaschweppes.com/article/opening-soon-echelle-un-lieu-de-vie-de-jour-et-de-fete-la-nuit_a9310/1
L’été arrive et nous ne pouvons pas profiter de nos jardins et terrasses, et malgré les fortes chaleurs actuelles, nous sommes même contraints de fermer toutes les fenêtres et d’étouffer à l’intérieur !
Tous les résidents de mon immeuble se sentent démunis face à cette situation. Bien que la police ait été appelée hier pour qu’ils cessent le bruit, je pense qu’une action rapide de votre part afin de faire fermer ce lieu serait indispensable."


25/06/2015
Rue Coquillière, 1er
LA RUE COQUILLIERE EST EN TRAIN DE DEVENIR LA RUE MONTORGUEIL
DEUX CAFES LES RESTAURANT DE MAEL ET AUGUSTIN ET LA COQUILLE (petit établissement qui reçoit ses clients sur le trottoir). PLUS LA POISSONNERIE QUI SE FAIT LIVRER A 3 HEURE DU MATIN. impossible de dormir.
Merci pour vos inititatives.